Black River Falls


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

À la recherche de l'étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 À la recherche de l'étoile le Lun 20 Fév - 22:30

Et merde.
Putain de ville merdique. Elle n'avait pas tord la Catrina au final. Comment imaginer une nouvelle vie ici? J'avais tout de même entreprit d'être le Shérif de cet endroit. Après tout, le dernier était mort. Qui de mieux qu'un ancien criminel pour connaître les habitudes de ces derniers? Mais non, je n'avais vraiment rien d'un enquêteur. Non ?

Personne ne voulait m'adresser la parole, sincèrement, j'avais l'impression de dégager une puanteur immonde qui faisait fuir quiconque se trouvant sur ma route. Toutefois, sachant pertinemment que ce n'était pas le cas : j'avais pris une douche et étant plutôt propre de ma personne, j'en venais à la conclusion qu'ils avaient tous peur de crever. Et avec raison.

Il me restais deux pistes. La première, plus alléchante, c'était cette délicieuse bouteille de whisky qui sommeillait dans ma chambre. La seconde, la forêt. J'avais entendu parler d'une femme. Personne ne me l'avait décrite de la même manière. Soit elle n'existait pas et ils étaient tous fous. Soit elle avait tout de même assez d'impact pour que personne n'ai envi de me donner son nom. Les deux hypothèses étaient assez plausibles. Je me suis quand même dit que que je serais fier de moi si je repoussais encore un peu la bouteille d'alcool. Je me suis donc dirigé après avoir fait quelques recherches vers la forêt. La noirceur commençant à tomber, l'endroit devenait un peu plus inquiétante à mesure que je progressais.

La suite, et bien je me devais simplement de cogner à la bonne porte. Ce que je fis simplement et calmement. Quel homme nouveau je suis devenu! Plutôt que de tout arracher, je donnais simplement trois petits coups sur la porte. J'avais deux ou trois questions à poser à la maitresse des lieux.

- J'aimerais rencontrer madame Walker. dis-je à la personne qui ouvrit la porte.

Personne ne me l'avait réellement décrite. Toutefois j'étais parvenu à trouver son nom. Je ne savais pas qu'elle préférais se faire appeler autrement. C'était certainement par pur hasard que j'étais tombé sur son véritable nom. J'étais là pour la connaitre après tout non ?

-Je suis le nouveau shérif de la ville. J'ai quelques questions à poser.

Que ce soit la bonne personne ou non, je me suis dis que ce serait plus rapide ainsi.

Voir le profil de l'utilisateur http://blackriverfalls.forumactif.com

2 Re: À la recherche de l'étoile le Lun 20 Fév - 23:12

La forêt était sa demeure, leur demeure à tous, elle et ses brebis. Les branches pour la plus part décharnées des arbres laissaient, étonnement, pénétrer que bien peu de lumière. La noirceur devenait rapidement épaisse, et étouffante pour ceux qui n’y avaient pas d’amis.

Carl Hyde n’avait pas d’amis en ces lieux. Il devait sans doute en avoir terriblement conscience.

La nuit était tombée trop rapidement. Pourrait-il seulement retrouver son chemin maintenant s’il advenait qu’on ne lui ouvre pas ? Mais, bien sûr, Carl Hyde ne laisserait pas le loisir à cette porte de rester close. Il avait des questions.

Heureusement, une personne l’ouvrit. Une femme plutôt vieille, aux longs cheveux blancs, se trouvait désormais devant le nouveau shérif.


- J'aimerais rencontrer madame Walker.


Une série d’expressions différentes traversèrent le visage de la pauvre femme. Elle semblait reconnaître le nom, ce qui ne changeait rien à la sincérité de sa confusion.

«Il n’y a pas de madame Walker ici, monsieur»


La dame s’apprêta à fermer la porte, mais monsieur Hyde y avait déjà mis son pied dans le chemin, consciemment ou non.

-Je suis le nouveau shérif de la ville. J'ai quelques questions à poser.

«Le shérif ?», balbutia la vieille, visiblement surprise. Un étranger, le shérif ? Elle jeta quelques regards furtifs, quelque peu inquiets, à l’intérieur de la demeure, ce qui alerta le shérif sans doute. «Écoutez, je ne connais aucune…»

«Dahlia, laissez ce pauvre homme entrer voulez-vous.. ?»

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: À la recherche de l'étoile le Lun 20 Fév - 23:34

J'haussais les sourcils. En voyant la vieille femme, j'aurais pu croire qu'il n'y avait pas de madame Walker ici. Je m'attendais à trouver quelqu'un d'un peu plus jeune. Par contre, vu la série d'expressions qui venait de traverser son vieux visage ... Il était clair qu'elle n'était pas nette. Je ne suis pas le genre d'homme à avoir peur, la possibilité de ne pas retrouver mon chemin ne m'a absolument pas traversé l'esprit. Cette femme ne me fais pas peur et je suis également persuadé qu'elle me cache quelque chose, ou quelqu'un. Je n'ai pas eu le temps d'approfondir mes pensées, une voix se fit finalement entendre. Je parierais que c'était précisément Joanne Walker. La vieille femme me laissa entrer non sans une certaine lassitude. Visiblement elle n'était pas fière d'elle. Je pourrais également parier qu'elle n'avait pas exactement agit de la bonne manière. Je parierais sur une autre chose : J'étais possiblement à l'endroit que je cherchais. Peut-être même sur une piste. Ce serait peut-être excitant finalement de jouer les shérifs.

-Merci Dahlia. dis-je en effectuant un petit mouvement de tête vers la vieille femme. Je m'avançais ensuite vers l'autre femme. Plus jeune, plus calme également. Elle semblait davantage en possession de ses moyens que la prénommée Dahlia.

-Vous êtes? Je suis Carl Hyde, je viens de remplacer le défunt Shérif. Vous comprendrez que j'enquête sur l'origine de sa mort, sur l'origine de toutes les autres également. dis-je en marquant une pause. Je parle, mais j'analyse la personne devant moi en même temps. Mes yeux ce sont arrêté à son regard depuis un moment. Des yeux bleus, un regard qui n'est pas banal. Des yeux froids, qui me donnaient quelques frissons. Plus je rencontrais de gens dans cette ville, plus j'avais l'impressions qu'ils étaient tous coupable de cette série de meurtre. Après tout, moi-même je pourrais bien l'être alors pourquoi pas elle ?

-Vous avez quelques minutes? demandais-je rapidement.

Je regardais à l'extérieur. Repartir maintenant ou plus tard ... j'étais bien dans la noirceur maintenant...

Voir le profil de l'utilisateur http://blackriverfalls.forumactif.com

4 Re: À la recherche de l'étoile le Mar 21 Fév - 0:04

Jezebela était assise devant un vieux bureau clairsemé de papiers ainsi que quelques chandelles comme tout éclairage. Cette cabane avait des allures d’un autre siècle. Des maisonnées similaires, parfois plus modestes encore, parsemaient les environs. Elles étaient pratiquement invisibles à cette noirceur.

Quand Jezebela se leva pour aller à sa rencontre, le shérif put se rendre compte de sa grandeur. Il la détailla du regard, discrètement. Mais, elle en fit de même. Elle voyait devant un elle un homme d’âge mur, un étranger comme l’avait pensé Dalhia en secret. Il n’était pas laid, quoi qu’un peu rustre. Costaud. Et il la dévisageait déjà avec soupçon, c’était du moins son instinct. À dire vrai, Carl Hyde restait pour le moins inexpressif.

-Vous êtes? Je suis Carl Hyde, je viens de remplacer le défunt Shérif. Vous comprendrez que j'enquête sur l'origine de sa mort, sur l'origine de toutes les autres également

À ces mots, Dahlia qui faisait mine d’essuyer la vaisselle tout en écoutant la conversation sembla s’agiter encore. Il ne suffit que d’un regard de Jezebela en sa direction pour que la vieille dame décide spontanément de quitter la pièce, faisant mine d’avoir à faire ailleurs.

«Je suis Jezebela», dit-elle calmement, ses mains gantées jointes ensemble. «Mais… Je crois que je suis également celle que vous demandiez à la porte.» Elle lui sourit, paisiblement.
«J’ai quelques minutes. Allons à la cuisine. Dalhia a fait préparer du thé. Vous prendrez quelque chose à boire ?»

Elle le jaugea un instant.

«Nous ne servons pas d’alcool, ici»

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: À la recherche de l'étoile le Mar 21 Fév - 19:15

Mon regard se baladait sur la pièce. Agréable, bien que rustique, c'était mon genre d'endroit. La noirceur avait quelque chose d'inquiétante, tout comme les deux femmes... La rousse se redressa finalement pour venir à ma rencontre. Tout un bout de femme. Je n'étais pas petit et pourtant elle me dépassait un peu. J'avais rarement l'occasion d'être regardé de haut. J'étais certes soupçonneux, mais qui ne le serait pas en venant ici? Je voulais simplement me faire mon opinion. Je n'en n'étais pas à déposer des plaintes. De toute manière je ne savais même pas comment faire. Existait-t-il un véritable système de justice dans cette ville? J'avais davantage l'impression d'être un pantin qu'autre chose. Dans tous les cas, cela me tenait occupé.

Je fronçais les sourcils, la "Dahlia" semblait nerveuse pour deux. Je finirais bien par lui poser des questions seul à seul ...

La grande rousse finit par me donner son nom. Ou du moins un nom. Je doutais qu'elle se nomme réellement ainsi Joanne, Jezebela ... Il y avait forcément un lien. L'on appelait tout de même assez rarement un enfant "Jezebela" Il fallait un esprit torturé ... J'eu un mince sourire à cette pensée. Jézabel, qui égare les serviteurs de Jésus. J'avais toujours bonne mémoire visiblement pour me souvenir de ce passage de la bible ... Je revins sur terre lorsqu'elle m'avoua croire qu'elle était celle que j'avais demandé à la porte. Croire ? et bien ... Elle me proposa également quelque chose à boire, ajoutant qu'il n'y avait pas d'alcool.

-Dahlia est votre brebis égarée? dis-je d'une voix faible, sans réellement attendre de réponse.

Au final je ne savais pas que j'approchais possiblement d'un dossier épineux. Je ne faisais qu'un rapprochement avec le nom qu'elle se donnait et celui de la bible. Rien de plus.

-Un thé ce sera parfait. J'ai l'air tellement alcoolique? demandais-je, amusé.

Oui, cette situation avait quelque chose pour m'amuser. Moi qui n'était pas d'un naturel très loquace, j'étais celui qui devait poser les questions. Je devais avouer que l'idée de mettre une personne dans un certain état d'inconfort m'apportais une petite euphorie. J'aurais dû devenir flic plutôt que tueur après tout ...

-Vous habitez ici depuis longtemps Jezebela?

Oui j'avais mis une certaine intonation sur le nom qu'elle se donnait. Elle allait bien devoir s'attendre à ce que je lui demande pour quelle raison elle avait un nom d'emprunt aussi biblique. Pour le moment je voulais simplement mieux la connaître.

Voir le profil de l'utilisateur http://blackriverfalls.forumactif.com

6 Re: À la recherche de l'étoile le Dim 5 Mar - 2:56

-Dahlia est votre brebis égarée?

Jezebela arqua un sourcil un instant, très brièvement. Elle sentait une sorte d’accusation dans les propos du détective, pourtant dit sans force ou conviction. Néanmoins la grande prêtresse (grande dans tous les sens du terme) n’était pas sourde au bourdonnement de Black River Falls. Elle savait combien l’on jugeait son culte, là-bas, et elle ignorait ce que le nouveau shérif savait ou avait entendu dire.

Elle sourit tout de même, une fraction de seconde plus tard. C’était un sourire entendu, accompagné d’un imperceptible hochement de tête.

«Elle est une amie de longue date. Elle veille sur moi comme je veille sur elle. Toutefois, je suis bien ici dans le but de guider toute personne perdue…»

-Un thé ce sera parfait. J'ai l'air tellement alcoolique?

«Vous sentez l’alcool»,
dit-elle de but en blanc. Après une pause, elle reprit, l’air moins sévère, chassant d’un bref geste de la main toute amertume qu’elle aurait pu avoir à ce sujet. «Oh mais cela ne m’étonne pas. Je suppose que vos fonctions vous ont été attribué par madame Azore et vu où est situé la mairie…» Un bel euphémisme.

Au moment où le détective posait une dernière question, Dalhia vint leur servir leur thé. Jezebela guida alors le détective vers une petite table, non loin de là où elle s’était d’abord levée. Elle l’invita à s’asseoir. Dalhia présenta une belle théière en porcelaine, dont la blancheur et la propreté contrastait avec la couleur terne du bois de la cabane et du noir de la nuit. Elle remplie une troisième tasse pour elle. Hyde crut peut-être qu’elle s’assiérait avec eux. Mais, elle s’éclipsa une nouvelle fois, bien rapidement, avec sa tasse pleine.


«J’ai toujours vécu ici»,
répondit-elle, solonnelle. «Cela peut surprendre les étrangers, mais cette communauté a toujours existé et elle est née dans Northwick»

Elle but une gorgée de son thé.

«Et vous ? Vous, vous m’avez l’air perdu…Je me trompe ?»

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum